• Tout le SML

Tiers-payant : valse hésitation ou vraie réflexion ?

14 Juillet 2017: Tiers-payant : valse hésitation ou vraie réflexion ?

« Généralisé », « généralisable », force est de constater qu’on ne sait plus sur quel pied danser. Au micro de France Inter mardi dernier, la ministre des Solidarités et de la Santé affirmait l’intention du Gouvernement de « généraliser » le tiers payant d’ici le 30 novembre prochain.


La semaine précédente, elle confiait une mission à l’IGAS pour évaluer « la faisabilité technique du tiers payant généralisé » et déclarait attendre ses conclusions pour la fin de l’été, ainsi que le rapport d’évaluation de l’assurance maladie. La ministre ne tranche donc pas sur la question de fond, à savoir l’obligation du tiers payant, au moins pour la partie remboursée par l’assurance maladie de base, le Conseil constitutionnel ayant repoussé l’obligation pour la partie complémentaire.

Le SML estime qu’il est urgent que le Gouvernement clarifie sa position, et dise s’il tiendra ou non l’engagement d’Emmanuel Macron d’assouplir le dispositif et de ne pas entraver l’exercice des médecins libéraux. Pour le SML, qui souhaite pouvoir être entendu par l’IGAS à ce sujet, le tiers payant de Marisol Touraine, c’est non parce qu’il n’est pas question d’encourager une dérive bureaucratique de l’exercice.

En revanche, pour soutenir les patients les plus modestes et pour les soins les plus coûteux, le SML souhaite étudier des systèmes de dispenses d’avance de frais, indépendants des organismes payeurs, et qui pourraient être mis en place par la profession sur la base du volontariat. Surtout, avec ce type de dispositifs, les médecins conserveraient la main sur leur rémunération !

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Les caricatures
Brèves médicales
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours