• Tout le SML

Rapport Vigier : de bonnes et de très mauvaises idées

27 Juillet 2018: Rapport Vigier : de bonnes et de très mauvaises idées

La commission d’enquête sur l’égal accès aux soins des Français a publié son rapport, dans lequel 27 mesures sont avancées pour remédier aux problématiques des déserts médicaux. Cette commission avait été réclamée par le député UDI Philippe Vigier, bien connu pour sa croisade perpétuelle contre la liberté d’installation. Nommé rapporteur de la commission, il en a influencé les conclusions et obtenu qu’elle propose d’étendre aux médecins les dispositifs de conventionnement sélectif en œuvre dans certaines professions paramédicales. Sur ce point, le SML reste très ferme et s’y oppose car ce sera le meilleur moyen de dissuader les jeunes de s’installer. En outre, il serait loufoque de vouloir appliquer aux médecins en nombre insuffisant un dispositif qui concerne des professions en situation de pléthore.

Et pour ce qui concerne les soins non programmés, le SML répète que l’instauration d’un numéro unique d’appel serait une erreur.

Du côté des points positifs contenus dans le rapport, le SML relève le soutien apporté au « médecin volant », à la télémédecine, ou encore l’exonération de toute cotisation retraite aux praticiens exerçant en situation de cumul emploi-retraite. Il s’agit d’ailleurs des propositions versées par le syndicat aux députés de la commission.

Les mesures, en revanche, qui laissent le SML très sceptique concernent le partage des compétences du généraliste avec d’autres professionnels de santé. Le démantèlement des compétences médicales ne pourra aboutir à terme qu’à une déqualification en chaîne des acteurs du soin, et donc à une baisse de la qualité.

Enfin, il est dommage que la commission n’ait pas songé à proposer des mesures pour inciter les remplaçants à s’installer, et qu’elle oublie le volet entrepreneurial de l’exercice libéral. Le SML estime qu’il est urgent de permettre aux médecins libéraux de développer leurs entreprises médicales en ayant recours à davantage d’embauches avec des aides médico-techniques et administratives en développant pour cela le forfait structure.

Enfin, concernant la majoration des consultations dans les zones sous-denses, le SML rappelle qu’il serait contreproductif de l’assortir à la suppression des autres aides à l’installation. En effet, les jeunes médecins apprécient de bénéficier d’aides qui leur permettent de financer les investissements relatifs à l’installation de leur cabinet médical.


  

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours