• Tout le SML

Entreprise médicale : les généralistes privilégient de plus en plus l’exercice regroupé

10 Mai 2019: Entreprise médicale : les généralistes privilégient de plus en plus l’exercice regroupé

Le SML constate avec satisfaction que l’entreprise médicale a convaincu une nouvelle spécialité, puisqu’elle se développe désormais aussi parmi les généralistes. Une étude vient de monter que nos jeunes consœurs et confrères généralistes n’ont pas peur de se lancer dans l’entrepreneuriat, contrairement à ce que l’on nous rabâche à longueur de journée pour justifier l’étatisation en marche des soins de ville. Au final, cette étude montre que les acteurs du soin libéraux s’organisent, tout seuls… sans attendre qu’on les noie dans des bidules étatisants destinés à quadriller les territoires et rassurer les technos.

 

En moyenne, le temps de travail des médecins généralistes est de 54 heures par semaine, dont 44,5 heures passées auprès des patients, selon une étude de la DREES*. Après une baisse sensible entre 2011 et 2014, ce temps médical a peu évolué depuis. En revanche, le nombre de semaines de vacances est passé de 5,3 en 2011 à 6,2 en 2017. Pour 60 % des généralistes, ces horaires de travail sont compatibles avec leur vie privée.

Mais cette durée hebdomadaire de travail connaît des variations en fonction des générations : elle passe à moins de 50 heures chez les moins de 50 ans, et même à 45 heures pour les femmes de moins de 50 ans.

On rencontre les mêmes disparités en fonction de l’âge en ce qui concerne les modes d’exercice. Toujours selon la DREES, l’exercice isolé recule nettement ces dernières années. Seuls 39 % des généralistes exercent seuls. 61 % du panel des 3 300 médecins généralistes interrogés par téléphone entre octobre 2018 et février 2019 déclarent travailler en groupe avec d’autres professionnels de santé, soit 7 points de plus qu’en 2010. Les moins de 50 ans privilégient très largement l’exercice en groupe ; ils sont en effet 81 % à avoir opté pour cette solution, contre 57 % chez les 50-59 ans et 44 % chez les plus de 60 ans.

L’exercice avec au moins un confrère généraliste est la situation la plus fréquente. Plus de six généralistes libéraux sur dix (61 %) déclarent travailler sur le même lieu avec un autre confrère généraliste (soit 94 % des médecins regroupés), 27 % avec au moins un paramédical, et 6 % seulement avec un confrère spécialiste. Les infirmiers sont la deuxième profession le plus souvent associée à ces regroupements. Les regroupements entre généralistes comptent en moyenne trois équivalents temps plein.

* D’après deux études de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère, réalisées auprès du « Panel d’observation des pratiques et conditions d’exercice en médecine générale ».


  

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours