• Tout le SML

Vaccination antigrippale : le médecin traitant court-circuité

27 Septembre 2019: Vaccination antigrippale : le médecin traitant court-circuité

L’automne s’est installé, l’hiver arrive, le virus de la grippe ne va pas tarder à arriver lui aussi, et les personnes âgées reçoivent ou vont recevoir de l’Assurance maladie leur bon de prise en charge de la vaccination antigrippale. Jusqu’à présent, ils avaient recours au médecin, occasion souvent d’évoquer d’autres maux. Mais où est-il, le médecin ? Est-il mentionné quelque part sur le bon de vaccination ? Que nenni. Non seulement il ne figure plus dans la petite case que le professionnel qui a pratiqué l’injection doit signer, mais nulle part il n’est fait mention de l’importance d’un retour d’information au médecin traitant. Exit le médecin depuis que la généralisation de la vaccination en officine a été votée, depuis que la possibilité de vacciner a été donnée aux infirmiers.

Le SML proteste contre la situation de fait qu’instaure ainsi l’Assurance maladie en écartant le médecin, et notamment le médecin traitant, de la vaccination. C’est une violation des accords relevant de la convention médicale.

Pas sûr que les patients s’y retrouvent dans ce jeu de bonneteau. La dernière fois que les pouvoirs publics ont écarté les médecins libéraux de la vaccination, c’était pendant l’épisode de la grippe H1N1, durant l’hiver 2008-2009. La confiance des patients dans le système vaccinal en avait pris un sérieux coup. Le SML appelle à ne pas répéter les erreurs du passé et exige de l’Assurance maladie qu’elle adresse immédiatement des bons rectificatifs aux patients concernés.


  

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours