• Tout le SML

Non au pharmacien « censeur » des prescriptions du médecin !

22 Novembre 2019: Non au pharmacien « censeur » des prescriptions du médecin !

Dans le cadre des négociations entre les syndicats de pharmaciens et l’Assurance maladie, un syndicat – l’USPO pour ne pas le nommer – milite pour la création d’un nouvel acte pharmaceutique qui consisterait à rémunérer le pharmacien pour qu’il ne dispense pas « tout ou partie des traitements à posologie variable prescrits par le médecin ». En d’autres termes, le syndicat et l’Assurance maladie envisagent, pour des raisons strictement économiques, de faire du pharmacien le « censeur » de la prescription médicale. Les deux négociateurs ont même le front d’estimer que la prescription électronique pourrait faciliter cette censure.

Le SML est évidemment totalement opposé à une telle perspective qui remet en question le magistère médical et pose des problèmes éthiques. Ce serait la première fois qu’une profession pourrait prospérer en supprimant l’accès des patients aux soins prescrits par le médecin. L’USPO et l’Assurance maladie se rendraient complices de la dégradation des relations entre médecins et pharmaciens, car pareil accord est en totale contradiction avec la politique de coordination. Aussi le SML en appelle-t-il à la ministre de la Santé pour remettre de l’ordre dans cette affaire.

Comme le craint le SML, la prescription électronique est en passe de devenir un instrument de remise en cause de la prescription. Pas très prometteur…


  

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours