• Tout le SML

Un nouveau « Monsieur retraites », mais toujours le même projet

21 Décembre 2019: Un nouveau « Monsieur retraites », mais toujours le même projet

Nommé secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Laurent Pietraszewski remplace Jean-Paul Delevoye, contraint au départ pour avoir omis plusieurs mandats dans sa déclaration d’intérêts auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Député LREM du Nord, le nouvel homme chargé du dossier « retraites » était jusqu’à présent coordinateur des parlementaires « ambassadeurs » de la réforme, qu’il défendait dans les médias et les consultations citoyennes. Membre du Comité d’orientation des retraites, il était pressenti pour être rapporteur du projet de loi.

Avant d’être élu député en juin 2017, il était responsable de la gestion des carrières au sein du groupe Auchan.

Laurent Pietraszewski arrive au Gouvernement en plein conflit avec les syndicats qui, à la vue de la troisième journée d’action intersyndicale, maintenaient leur ordre de grève pour la période de Noël. Tandis que le Premier ministre redisait sa détermination à conduire jusqu’au bout la réforme des retraites.

Édouard Philippe est cependant loin d’avoir levé toutes les incertitudes pesant sur son projet. Certes, dans la présentation qu’il en a fait, il déclarait ne pas vouloir faire de « hold up » sur les réserves des régimes autonomes. Il n’en demeure pas moins que la CARMF est appelée à disparaître. Son président, Thierry Lardenois, est du reste vent debout contre cette perspective, estimant que telle quelle, la réforme est « un projet collectiviste ». Le SML est lui aussi très inquiet. La perspective qu’une partie de la réforme puisse être traitée par ordonnances traduit en effet une volonté du Gouvernement de se donner les moyens de trancher sans débat. Le SML prévient qu’il devra impérativement bouger les curseurs afin de rendre sa réforme présentable pour les médecins libéraux avant l’ultime réunion, prévue le 7 janvier prochain. Pour le SML, ce sera la réunion de la dernière chance si le Gouvernement ne veut pas que la profession se radicalise dans sa contestation.

Le 9 janvier, l’Union nationale des professions libérales – qui réunit l’ensemble des professions libérales concernées par la réforme des retraites – arrêtera sa position sur la conduite à tenir. Le projet de loi devrait être présenté en conseil des ministres le 23 janvier. On saura alors si le Gouvernement aura eu la sagesse d’amender son projet.


  

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Les actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours