• Tout le SML

Édito du Président | Et maintenant, on se paye notre tête !

22 Mai 2020: Édito du Président | Et maintenant, on se paye notre tête !

« Nous n’avons jamais été en rupture », le Gouvernement avait fait le choix « d’une doctrine restrictive » en matière de masques. C’est ce qu’a expliqué le président de la République, les yeux droits dans la caméra au cours d’un reportage télévisé. Franchement… de tels propos, proférés par le plus haut responsable d’un pays que l’on a mis à l’arrêt parce qu’il n’y avait pas de masques, sont scandaleux.

Si des soignants, dont les médecins libéraux, ont exposé leur santé pour assurer la continuité de soins dans des conditions très difficiles parce que l’on a refusé de leur donner des masques, dans le même temps, le ministère de la Santé et les ARS ont procédé à des annulations massives de soins et d’interventions chirurgicales, laissant des patients sur le carreau. Tout cela parce qu’il n’y avait pas de masques. Et alors que le déconfinement est enclenché, on ne nous autorise toujours pas à retravailler et à effectuer les actes techniques dont nos patients ont besoin.

Sincèrement, quand nous entendons dire qu’il y avait des masques, mais qu’on a préféré ne pas les distribuer, les soignants entendent qu’on a préféré les sacrifier… comme les patients et comme notre économie. Alors s’il y avait des masques, il fallait les distribuer, Monsieur le Président ! Les médecins se souviendront que vous vous êtes payé leur tête… et il y a fort à parier qu’ils ne seront pas les seuls.

Dr Philippe Vermesch

Président du SML


   

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • actualités
Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours