95,5 % des adhérents du SML ont voté contre la signature de la convention médicale ! Après 6 mois de négociations et d’acharnements à essayer de faire comprendre à la CNAM que l’équité pour tous les médecins et les patients est un élément essentiel d’une médecine moderne et de qualité, et ce alors que l’exercice de la profession est déjà entravé par l’application de la loi de santé, le SML ne signera pas un texte dépourvu des mesures du virage ambulatoire et numérique, d'équité tarifaire pour tous les médecins et qui crée une inégalité de prise en charge des patients.

La convention pour les Nuls

Au-delà de ce que vous avez pu voir ou entendre, pas toujours juste, parfois franchement déformé, vous trouverez dans ces articles le vrai visage de la convention que l’Uncam et l’Unocam proposent à notre signature.
Lisez, faites-vous votre idée et décidez en votre âme et conscience de l’avenir de la médecine libérale.

Accéder aux articles

En savoir plus sur le Congrès 2016
Télécharger le bulletin d'inscription au Congrès 2016

Rechercher sur le Site

 

 

Ma Publicité sur le site du SML test pub

Le SML prend la parole

SML Newsletter : Sondage / 116 117 PDS-A / Les médecins vasculaires

La Présidentielle de 2017 se profile, et avec elle les choix de société qui en découlent ! Si l’actualité des dernières semaines a été marquée par une remise en question de notre paradigme sécuritaire, cette situation d’urgence inédite ne doit pas nous faire oubl...

+ Lire la suite...

S'inscrire à la newsletter

Le SML vous informe

Le SML exige l’équité pour tous les médecins et les patients !

Paris, le 26 juillet 2016 –  Alors que les syndicats reprendront le chemin de la CNAM ce mercredi, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) requiert toujours des améliorations pour les spécialistes et les médecins du secteur 2, qui restent les grands oubliés des négociations ! Objectif...

+ Lire la suite...

A la Une

26 Aoû 2016 : La consultation chez le généraliste à 25 euros à compter du 1er mai 2017 - Boursier.com
Trois syndicats de médecins libéraux ont paraphé la nouvelle convention médicale qui entrera en vigueur à compter du 1er mai 2017. L'accord prévoi...
25 Aoû 2016 : Convention médicale : le syndicat majoritaire refuse de signer - Pourquoi Docteur
La CSMF a rejeté à 63 % de signer la convention médicale, entérinée ce jeudi par trois autres organisations. Même attitude de la part du SML.
25 Aoû 2016 : Convention tarifaires des médecins : les principales mesures - Le Parisien
En revanche, le SML ne signera pas le texte après le vote à 95,5% de ses resprésentants contre la nouvelle convention lors d'une assemblée général...

PROJET D’ORDONNANCE relative à la transposition de la directive 2013/55/UE du Parlement européen et du Conseil du 20 novembre 2013 modifiant la directive 2005/36/CE relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles et le règlement (UE) n° 1

Les autorités européennes prévoient, dans leur législation, la possibilité d’accorder à un professionnel étranger une dérogation d’exercice sous forme d’accès partiel qui leur permettrait d’exercer dans un Etat membre de l’Union européenne sans pour autant disposer de l’entière formation requise dans l’Etat d’accueil auquel ils proposent leur compétence.

Appliquée aux professionnels de santé, cette mesure fait notamment suite à la volonté de l’Union européenne de lever les freins corporatistes des professions réglementées qui ne penseraient qu’à la « défense de leurs prérogatives » avec pour conséquences, la disparition d’emplois et de spécialités en Europe.

En ce sens, tous les pays étaient invités à rédiger un rapport d’évaluation sur les professions réglementées avant le 16 janvier dernier. Ainsi à notre connaissance l’Allemagne, n’a pas rendu le sien.

En France, cette mesure, initialement envisagée pour être intégrée dans la loi santé, fera finalement l’objet d’une transposition par ordonnance dans le cadre du projet de loi Sapin II.

Aujourd’hui, les médecins constatent le débordement des autorités publiques qui imposent des mesures de santé toujours plus déconnectées des réalités du terrain. Une démarche technocratique qui vise aujourd’hui à poursuivre un objectif : l’uberisation de notre système de santé. Elle aura pour conséquence la dépréciation de notre offre de soin, la dévalorisation de nos professions et finalement, la disparition de toute offre de qualité pour nos patients. Le Syndicat des Médecins Libéraux appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités sur cette directive qui franchit un nouveau cap vers la précarisation des professionnels libéraux.

Projet d'ordonnance

Adhérer au SML


La loi de Santé expliquée aux Français

Le Mouvement Pour la Santé de Tous

Mouvement Pour la Santé de Tous

Un rassemblement de 45 syndicats :

"Une force de combat qui sort du bois et apparaît lorsque le besoin s'en fait sentir ."

Son combat actuel : la loi de Santé de Marisol Touraine.


Qui sommes-nous ?

 

Le SML est un syndicat représentatif des médecins généralistes et des médecins spécialistes libéraux.

Ses adhérents sont donc des médecins libéraux.

Ces femmes et ces hommes exercent soit en secteur 1 dans lequel leurs honoraires sont strictement conventionnés, soit en secteur 2 dans lequel ils peuvent demander des compléments d’honoraires avec «tact et mesure», ou encore en secteur 3 hors convention.

Le programme du SML

Une présidence en mouvement : le Dr Eric HENRY, chef de file des médecins libéraux

  • Renforcer la synergie entre généralistes et spécialistes.
  • Poursuivre le développement de l’inter-professionnalisation des soins.
  • Améliorer le parcours et la qualité́ de prise en charge des patients.
  • Adapter l’organisation de notre système de santé aux réalités du territoire en déployant l’initiative libérale et la proximité́ des soins.

Le SML en région :