Tests antigéniques : du mieux et du pire

21 Novembre 2020: Tests antigéniques : du mieux et du pire

Le SML avait alerté le ministère de la Santé sur le fait que le champ d’application des tests antigéniques était trop restreint. L’arrêté paru au JO le 17 novembre dernier permet de lever le verrou de l’âge et établit une priorisation en faveur des patients symptomatiques.


Les points positifs : L’arrêté supprime la condition qui réservait les tests antigéniques aux patients ne pouvant accéder au test RT-PCR dans un délai de 48 heures. Il ouvre l’accès aux tests antigéniques aux personnes de plus de 65 ans et à celles présentant au moins un facteur de risque avec une orientation vers le médecin et, si le test est négatif, une confirmation par test RT-PCR. « Le test est prioritairement réservé aux personnes symptomatiques et doit être utilisé dans un délai inférieur ou égal à quatre jours après l’apparition des symptômes », précise le texte réglementaire.


Le point noir : L’arrêté indique que le test peut être proposé par les infirmières et les pharmaciens aux personnes asymptomatiques « lorsque les professionnels de santé l’estiment nécessaire dans le cadre d’un diagnostic ». Le SML souligne que l’établissement d’un diagnostic est de la seule compétence du médecin. Sur ce point, le texte est d’une ambiguïté regrettable que le syndicat dénonce. Pas question de laisser filer le diagnostic à des non-médecins ! Il en va de la santé publique !


Le point à améliorer : Les médecins se sont mobilisés pour aller chercher les kits de tests antigéniques dans les pharmacies, mais se heurtent aux difficultés posées par le système d’information et de dépistage (SI-DEP). La saisie des données reste trop longue et prend du temps aux généralistes confrontés à une hausse des demandes de soins liés à l’explosion des syndromes dépressifs et au retard de diagnostic en sortie du premier confinement.


De plus, le système ne comporte pas de retour d’information vers le médecin traitant des tests réalisés par d’autres professionnels de santé.


Pour en savoir plus, téléchargez le guide des tests édité par le ministère de la Santé


   

Téléchargez le guide des tests
Retourner en haut