• Tout le SML

Communiqué de presse du SML

Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours

Paris, le 28/03/2020
Réaction du SML aux propos du Premier ministre

Malakoff, le 28 mars 2020│Le Premier ministre a enfin répondu à la demande de transparence que réclamait le monde de la Santé et tout particulièrement les médecins libéraux. Cet exercice était indispensable.

Les difficultés concernant les masques, matériels de protection et tests de dépistage indispensables aux soignants, vont durer, compte tenu des incertitudes sur les approvisionnements.

Le SML constate que le Premier ministre a mis en place une gestion très précautionneuse du stock des masques de l’Etat afin de tenir la distance sur toute la durée de l’épidémie. Pour autant, cette stratégie ne doit pas laisser les médecins libéraux sur le bord du chemin.

Les médecins libéraux, et avec eux l’ensemble des soignants de ville, ne doivent pas être oubliés et sacrifiés au profit d’une stratégie hospitalo-centrée.

C’est pourquoi le SML exhorte le Premier ministre à aller au bout de la transparence et de communiquer la part des stocks de matériels de protection qu’il compte livrer aux soignants de ville.

Pour le SML, les soignants libéraux doivent bénéficier de leurs dotations de matériels rapidement.

Enfin, pour sécuriser la logistique, le SML réclame que l’acheminement des masques passe par le circuit de la distribution pharmaceutique jusqu’aux pharmacies. Ce mode de distribution est fiable, sécurité et rapide.

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18


A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.
Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.
En savoir plus : www.lesml.org
Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML

 


Paris, le 25/03/2020
Plan d’investissement : le SML appelle le Président de la République à ne pas oublier la médecine de ville

Malakoff le 25 mars 2020 │ Le SML a écouté attentivement la déclaration du Président de la République, ce mercredi 25 mars depuis Mulhouse. L’annonce d’un plan massif d’investissement pour l’hôpital qui avait été délaissé est une nécessité. Pour autant, la médecine de ville ne doit pas être écartée des investissements massifs que le pays devra consentir, au sortir de la crise actuelle, sur son système de santé. 

Pour remettre sur pieds un système de santé moderne, efficient et performant, il ne sera pas possible de faire l’impasse sur les soins de ville, pénalisés eux aussi par deux décennies d’économies et de réductions budgétaires.

La médecine de ville est pleinement engagée dans la crise actuelle, et elle le sera encore à l’issue de celle-ci pour prendre en charge les patients infectés par le COVID 19 en sortie d’hospitalisation. C’est pourquoi, le SML appelle le chef de l’Etat à conserver une vision d’ensemble dans la construction de son futur plan d’investissement, car tous les acteurs auront besoin de moyens. 

Les remerciements du Président de la République touchent les médecins libéraux. Leur engagement appelle une reconnaissance au même titre que l’hôpital. 

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18
A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.
Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.
En savoir plus : www.lesml.org
Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML


Paris, le 24/03/2020
Soutien aux entreprises : le SML alerte sur les difficultés des cabinets médicaux

Paris le 24 Mars 2020 │ Les précisions apportées lundi soir par le Premier ministre concernant la limitation des déplacements durant la période de confinement, portent également sur les déplacements pour les soins. Ces derniers sont désormais réservés aux consultations médicales et soins urgents.

De nombreux cabinets médicaux, en particulier les cabinets des médecins spécialistes, tournent déjà au ralenti, bien que les médecins soient totalement prêts à s’engager dans la bataille contre la pandémie.

Le SML constate que le Gouvernement n’a pas été clair sur les mesures d’aides dont les cabinets médicaux pourraient bénéficier. Un large dispositif de soutien aux entreprises a été mis en œuvre et organisé avec l’adoption de la loi ordinaire sur les mesures d’urgence liées à la crise du Coronavirus-COVID19. Toutefois, il semblerait que la situation des cabinets médicaux ne soit pas clairement visée par ces mesures.

Le SML demande au Gouvernement de clarifier de toute urgence la situation afin que les cabinets médicaux puissent, comme toutes les TPE, bénéficier automatiquement :

  • Du fonds de solidarité et de l’aide d’urgence,
  • Du chômage partiel pour leurs salariés et pour eux-mêmes,
  • Des reports de loyers, factures d’électricité, de gaz et d’eau,
  • Des reports et annulations de cotisations sociales,
  • Des remises d’impôts directs.

Par ailleurs, le SML salue la mobilisation de la CARMF aux côtés des médecins libéraux qui a suspendu le paiement des cotisations d’avril, suspendu toutes les procédures de recouvrement et décidé de financer, de façon exceptionnelle et dérogatoire aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, les indemnités journalières sans délai de carence.

Le Syndicat constate que certains assureurs professionnels des médecins se sont mobilisés et ont mis en œuvre des dispositifs exceptionnels et dérogatoires pour soutenir la profession et il tient à les remercier de leur engagement. Le SML appelle tous les assureurs qui ne l’ont pas encore fait, et qui se retranchent derrière l’application de leurs garanties habituelles à faire preuve de solidarité envers la profession.

Face à la gravité de la crise sanitaire, les médecins libéraux ne doivent pas avoir l’angoisse des difficultés matérielles. En outre, le SML insiste sur la nécessité absolue d’assurer par tous les moyens possibles la pérennité des entreprises médicales sur l’ensemble du territoire : elles seront essentielles au sortir de la pandémie pour prendre en charge en ville les patients guéris du COVID 19 et leurs séquelles après plusieurs semaines passées en réanimation.

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18


A propos du SML
Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.
Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.
En savoir plus : www.lesml.org
Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML

 


Paris, le 23/03/2020
COVID 19 : Après le décès de 3 médecins le SML réclame des mesures de protection sérieuses pour les soignants

Malakoff, le 23 mars 2020 │Trois médecins investis dans la lutte contre la pandémie du coronavirus COVID 19, dont deux médecins libéraux, un généraliste et un spécialiste, sont décédés. Attristé, le SML tient à assurer les familles de ces trois soignants de toute sa sympathie et de sa solidarité.

Au-delà, le SML tient à faire part de l’émotion des médecins libéraux devant l’annonce des premières victimes soignantes de la pandémie, tant dans le secteur hospitalier que libéral. 

Si ces médecins disparus font l’honneur du métier, tous les soignants se projettent en eux et s’interrogent. Leurs interrogations sont plus que légitimes à l’heure où le nombre de professionnels de santé contaminés et malades, en ville, comme à l’hôpital et dans le secteur médico-social, ne cesse de progresser parce qu’ils n’ont pas reçu en temps utile les équipements indispensables à leur protection.

Certes, le Gouvernement s’est enfin décidé à abattre des cartes et à faire la lumière sur l’état de ses stocks de masques et la prévision de production, mais cela vient hélas un peu tard.

A présent, le SML réclame que tout ce qui est possible soit mis en œuvre sans tarder afin que les médecins libéraux, et tous les soignants, bénéficient de mesures sérieuses de protection afin d’éviter de nouvelles morts. Le pays a besoin de ses soignants, ce n’est pas le moment de les envoyer au sacrifice.

Tous les acteurs qui interviennent au domicile des patients doivent être équipés d’un matériel complet de protection incluant, en plus du masque et des lunettes de protection, des gants, des blouses et charlottes jetables, et du gel hydroalcoolique, afin non seulement de protéger les soignants, mais aussi de protéger les patients. Des professionnels de santé qui n’ont pas les moyens de se protéger exposent leur propre santé et deviennent malgré eux, et en dépit du confinement, des vecteurs du virus.

A nouveau, le SML tire la sonnette d’alarme : les dispositifs de protection sérieux pour les soignants sont indispensables.

Au-delà, le SML appelle le Gouvernement et les assureurs à faire le nécessaire pour que les soignants engagés dans la guerre contre le COVID 19 bénéficient d’une couverture et de garanties optimales, sans délai de carence, ni franchises. Des professionnels qui risquent leur vie pour servir la collectivité ne doivent pas avoir à se soucier de préoccupations matérielles.

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18
A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.

Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.

En savoir plus : www.lesml.org

Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML


 


Paris, le 18/03/2020
Distribution des masques : le SML alerte sur la réalité du rationnement

Paris, le 18 mars 2020 │ La distribution de masques annoncée lundi soir par le Président de la République a commencé, mais hélas, pas dans les quantités espérées y compris dans les zones de cluster. Et les masques FFP2 sont en quantité insuffisante.

Dans les zones où l’épidémie est la plus virulente, l’assurance maladie a donné consigne aux pharmaciens de distribuer aux médecins généralistes et spécialistes chacun 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 selon les indications et les disponibilités. Tandis que, sur le reste du territoire national, seuls les généralistes pourront recevoir des masques chirurgicaux simples.

Le SML dénonce cette situation qui traduit un important décalage entre les annonces et la réalité. Ce qui est en train de s’opérer est l’organisation d’un rationnement pur et simple. D’ailleurs le SML en vient à s’interroger sur la réalité de ce prétendu stock de l’Etat. 

Les médecins libéraux ont besoin de savoir et le SML exige du Gouvernement une information sincère et transparente sur l’état des stocks, les prévisions de production, les dates et quantités de réapprovisionnement prévues.

Les médecins libéraux généralistes et spécialistes assumeront leur devoir de façon responsable, toutefois, il convient en retour que le Gouvernement les traite de façon responsable en leur adressant des informations fiables. Enfin, bien que les spécialistes soient pleinement mobilisés, le fait qu’ils n’aient pas accès aux masques FFP2 est un réel problème qui risque de conduire ceux qui assurent des actes invasifs à se retirer à titre de précaution.

Enfin, dans ce contexte de pénurie inacceptable, où le mauvais a été donné par les pouvoirs publics aux pharmaciens, le SML appelle l’ensemble des professionnels de santé à la solidarité. 

Le Gouvernement doit réagir très sérieusement. Il y a urgence !

 

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18


A propos du SML
Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.
Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.
En savoir plus : www.lesml.org
Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML

 


Paris, le 16/03/2020
Des masques, du gel hydroalcoolique dans les bureaux de vote et rien pour les médecins en première ligne ! Le SML demande des comptes au gouvernement

Malakoff, le 16 mars 2020 │ Depuis le 13 mars, le gouvernement assure que des masques vont être livrés aux médecins libéraux et à l’ensemble des soignants de première ligne. Mais rien n’arrive. Y compris dans les zones où l’épidémie flambe, les médecins assument leur devoir en exposant leur santé. Ils travaillent sans masque et sans solution hydroalcoolique.

Hier, dans les bureaux de vote, chacun a pu constater que la rupture de solution hydroalcoolique et de masques, notamment de masques FFP2, n’existait pas. D’énormes bidons de gel étaient disponibles ainsi que des lingettes désinfectantes, des masques et des gants en grande quantité. Au même moment, des médecins pratiquaient une médecine de catastrophe sans moyen pour se protéger.

Le SML tient à exprimer sa profonde colère face à une telle situation qu’il juge inamissible. Soigner et porter secours aux patients atteints du Covid 19 ne peut pas être reporté, contrairement aux élections ! Et si les médecins libéraux sont à leur tour contaminés, c’est la première ligne de défense qui s’effondre.

Le SML et les médecins libéraux sont en colère contre le Gouvernement qui les néglige et méprise ainsi leur santé, et à travers elle, celle des Français.

Le SML exige :

  • Que les masques annoncés arrivent sans tarder et en quantité suffisante, puis que le réapprovisionnement suive,
  • Que les médecins puissent disposer des quantités de gel hydroalcoolique indispensables ;
  • Que tous les masques, gants et bidons de gel hydroalcoolique présents dans les mairies soient dès ce matin réquisitionnés au profit des médecins libéraux. Le SML appelle les maires à les apporter sans tarder, dès ce matin, dans les cabinets médicaux.

Les médecins libéraux assumeront leur devoir dans cette crise gravissime, mais pour qu’ils puissent le faire, ils doivent pouvoir rester debout et ne pas devenir des propagateurs du virus. C’est pourquoi, tarder à les équiper en matériel de protection est un scandale sanitaire dont le gouvernement devra rendre des comptes à la profession.

 

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18
A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.

Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.

En savoir plus : www.lesml.org

Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML


Paris, le 12/03/2020
Réaction du SML à la déclaration du Président de la République

Malakoff, le 12 mars 2020 │ Le SML salue les mesures de précaution sanitaire de bon sens annoncées ce soir par le Président de la République afin de protéger les personnes les plus fragiles. Elles sont essentielles.

Les médecins libéraux seront au rendez-vous de l'unité nationale voulue par le Président mais les mesures de protection pour les professionnels de santé doivent arriver vite sur le terrain.

Le SML a bien retenu les propos du chef de l’Etat « La santé n’a pas de prix. Le gouvernement mobilisera tous les moyens financiers nécessaires pour porter assistance, pour prendre en charge les malades, pour sauver des vies quoi qu’il en coûte. »

L’ampleur de cette crise appelle à présent que l’on sorte des logiques comptables et de rationnement pour assurer la protection des soignants et des patients dans une logique de qualité des soins. Les masques et le matériel de protection doivent être acheminés sans délai.

Même si le Président de la République n’a évoqué que succinctement les soins de ville, il est urgent que des moyens soient investis au plus vite en direction des médecins libéraux. Il y  va de l’organisation de notre système de soins.

 

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18
A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.

Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.

En savoir plus : www.lesml.org

Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML

 


Paris, le 12/03/2020
Le SML signe l’avenant n°8 à la convention médicale

Malakoff le 12 mars 2020 Le SML a signé le 11 mars un nouvel avenant à la convention médicale permettant d’une part favoriser le déploiement de la télémédecine et d’autre part, d’accélérer le déploiement des assistants médicaux.

Le texte précise les modalités de recours aux télé-consultations sans orientation préalable du médecin traitant. On sait que les patients n’ayant pas de médecin traitant ou lorsque ce dernier n’est pas disponible, le recours à la télé-consultation doit être organisé dans le cadre d’une organisation territoriale. Il peut s’agir d’une CPTS, d’une équipe de soins primaires, d’une maison de santé pluri-professionnelles, d’un centre de santé. Ces structures feront l’objet d’un référencement par l’assurance maladie après avis, « à titre consultatif » des instances paritaires locales ou régionales. L’avenant précise que la télé-consultation peut être réalisée dans le cadre « de toute organisation territoriale qui se propose notamment d’organiser une réponse en télé-médecine de manière coordonnée ou ouverte à tous les professionnels de santé du territoire ». Dans ce cas, elle devra faire l’objet d’une validation devant les instances paritaires conventionnelles locales ou régionales.

Par ailleurs, cet avenant N° 8 met également en place un cadre permettant de mener des expérimentations de solutions de télé-médecine nécessitant des dérogations. Tout porteur de projet pourra déposer une demande auprès du secrétariat de la commission paritaire nationale en préciser le schéma d’organisation de l’expérimentation, les motifs de cette expérimentation et les modalités de son évaluation.

Pour le SML, qui reste attaché au respect du parcours de soins et du médecin traitant, ces dispositions doivent permettre d’écarter le scenario catastrophe où des plateformes privées, dont certaines situées en dehors du territoire national, viendraient capter la patientèle des médecins libéraux.

Par ailleurs, comme l’avait demandé le SML ; l’aide à l’embauche d’un assistant médical est étendue à d’autres territoires que ceux classés en zone d’intervention prioritaire « dans la mesure où ils sont soumis à des tensions démographiques fortes ». Le texte assouplit « à titre dérogatoire » les conditions d’exercice regroupé pour obtenir cette aide. Le SML estime que tous les médecins libéraux, toutes spécialités confondues, et quel que soit leur secteur d’exercice doivent pouvoir bénéficier de l’aide conventionnelle à l’embauche d’un assistant médical. Le SML considère pour autant que ce dossier n’est pas clos et qu’il conviendra par la suite de revoir les modalités de l’aide afin que celle-ci soit plus souple et non dégressive.

Le SML reste très vigilant sur l’application de la convention médicale et continue de demander l’ouverture d’une grande négociation tarifaire afin d’engager une indispensable revalorisation des actes.

 

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18
A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.

Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.

En savoir plus : www.lesml.org

Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML

 


Paris, le 12/03/2020
Covid-19 : le SML exige un engagement URGENT de l’Etat en faveur des médecins libéraux

Malakoff, le 12 mars 2020 │ Alors que l’épidémie de coronavirus se propage en France et que l’on s’achemine progressivement vers des mesures de grande ampleur dans lesquelles les médecins libéraux seront appelés à intervenir en premier intention, le SML exige de la part du Gouvernement plus que des mots d’encouragements.

Les adhérents du SML ont fait remonter un état des lieux préoccupant qui traduit le grand décalage entre les déclarations des pouvoirs et la réalité vécue sur le terrain par les médecins libéraux.

En particulier en Bourgogne Franche-Comté, Ile de France, Centre Val de Loire, Corrèze, Occitanie, Normandie et Dans les Hauts de France, les adhérents du SML témoignent d’une situation très alarmante :

  • Il y règne une pénurie de masques et, dans nombre de cas de solution hydroalcoolique. Les médecins libéraux ne sont pas en mesure d’assurer leur protection ni celle de leurs patients.
  • De nombreuses maisons médicales de garde se plaignent elles aussi d’être démunies et manquent de matériel de protection pour les médecins
  • Un nombre grandissant de médecins libéraux, qu’il est difficile à ce stade de chiffrer, sont contaminés ou font l’objet de mise en confinement préventif
  • Les centres 15 et les urgences sont débordés. Les généralistes libéraux retraités et les internes en médecine générale ont été sollicités pour répondre aux appels du 15.

Ce rapide état des lieux montre que les médecins libéraux sont engagés. Mais les praticiens commencent à s’impatienter face au manque de moyens mis à leur disposition pour prendre en charge les patients tout en se protégeant eux et les autres patients.

Les médecins libéraux sont mobilisés, mais il n’est pas acceptable d’exposer la santé des médecins sans mesure de protection.

Aussi le SML réclame à l’Etat la mobilisation de moyens logistiques d’exception permettant de livrer le matériel de protection indispensable à tous les médecins libéraux en urgence. Si une société comme Amazon peut le faire, un grand état comme la France ne doit pas avoir de problème pour l’organiser.

Médecins contaminés ou confinés : le compte n’y est pas !

Le SML estime que la promesse faite aux professionnels libéraux de santé selon laquelle ils seraient pris en charge dans les cas où ils seraient contaminés ou confinés n’est pas entièrement tenue. Concrètement le compte n’y est pas ! En effet, le SML estime que quelle que soit la situation des médecins confinés ou contaminés et ayant suspendu provisoirement leur activité :

  1. Le versement des indemnités journalières doit débuter au premier jour
  2. Les assurances complémentaires doivent elles aussi faire jouer leurs garanties au premier jour
  3. L’Etat doit compenser, soit sous la forme d’aides et/ou de l’annulation de charges sociales, afin de permettre aux cabinets d’éviter les difficultés financières.

De plus le cas spécifique des médecins retraités qui se mobilisent pour cette épidémie nécessite que leur couverture assurantielle soit aménagée. La RCP pour ces professionnels ne peut entrer en œuvre que dans le cadre d’une réquisition. Or la situation actuelle, comme l’a souligné le Président de la République, requiert la mobilisation de tous les médecins.

Au total, le SML exige que le Gouvernement agisse concrètement pour accompagner et faciliter la mobilisation des médecins libéraux face à cette épidémie, y compris dans la prise de risques personnels auxquels ces praticiens sont confrontés.


Paris, le 05/03/2020
Affaire MEHEUT : le SML salue une première décision de bon sens

Malakoff, le 5 mars 2020 │ La chambre d’instruction de la Cour d’appel de Rouen vient d’autoriser le Dr Méheut-Ferron à reprendre son activité dès demain, vendredi 6 mars.

Le SML, qui avait soutenu cet adhérent avec force et conviction, salue une décision de bon sens. Le Syndicat l’accompagnera dans la reconstruction de son cabinet mis à m  al par cette douloureuse suspension d’exercice et cette stigmatisation judiciaire.

Ce confrère incarne une des réalités de la médecine de proximité que personne ne peut désormais nier. Son combat est devenu le combat de toute la profession et a permis de faire bouger les lignes que le délicat sujet de la fin de vie à domicile.

Le SML veillera à ce que les engagements du gouvernement sur l’utilisation du Midazolam en ville soient respectés. L’épais dossier de la fin de vie à domicile vient de s’ouvrir, le SML veillera à ce qu’il reste ouvert et soit mené à son terme en permettant aux professionnels de santé libéraux de disposer des moyens leur permettant d’accompagner et de soulager les patients dans les stades ultimes de la vie.

 

Contact presse : Sylvie FONTLUPT - Tél; 06 72 82 42 18
A propos du SML

Fondé en 1981, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML) est un syndicat polycatégoriel représentatif de tous les médecins quel que soit leur secteur d’activité. Il assure la représentation et la défense de tous les types d’exercices libéraux, de toutes les spécialités et de toutes les formes d’expertises. Le SML axe son action sur la défense des piliers de l’exercice libéral du médecin que sont l’indépendance, la liberté d’installation, la liberté de prescription et le paiement direct à l’acte dans le cadre d’une valorisation juste des honoraires médicaux. Il promeut une approche pragmatique, adaptée aux réalités du terrain pour répondre aux évolutions des besoins de soins. Il est pionnier dans la promotion de la prévention, de la télémédecine et de la E-santé. Force de propositions, il participe activement au dialogue avec les Pouvoirs publics et l’Assurance-maladie. Le SML est représenté dans toutes les régions et possède des élus dans chacun des trois collèges composant les URPS de médecins libéraux.

Le SML est présidé depuis décembre 2016 par le Dr. Philippe Vermesch.

En savoir plus : www.lesml.org

Retrouvez le SML sur Twitter @LE_SML

 


Page Suivante ›