8 septembre 2022 | Conférence de presse de rentrée

Les grands dossiers qui s’ouvrent pour la médecine de ville sont la conférence des parties prenantes, la négociation de la nouvelle convention médicale et le PLFSS 2023.

 

Ce que nous attendons c’est une facilitation de notre exercice et des moyens. Pas le structurocentrisme et les complexités issues du modèle hospitalier.

 

Ce que nous attendons, c’est que les initiatives libérales et nos projets soient soutenus au même titre que ceux nés dans les bureaux de nos tutelles.

 

Note de presse SML du 8 septembre 2022

Edition spéciale budget : ce qui vous attend en 2023

Le Gouvernement a dévoilé lundi son projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2023.

 

Lire la News SML du 1er Octobre 2022

Défendez votre liberté d'exercice et votre indépendance professionnelle, en adhérant au SML !

Le SML veut continuer à se battre pour la médecine libérale, qui fait partie de son ADN. Nous le ferons, bien sûr avec détermination, avec celles et ceux qui partagent cette même ambition, à commencer par les médecins de terrain.

 

L’année 2022, avec l’échéance présidentielle qui s’annonce, sera une année cruciale. En renouvelant votre cotisation, vous participerez donc à votre défense et à celle de l’exercice libéral.

 

Lire le Rapport d'activité 2021

     

Les médecins libéraux du SML racontent le Covid de l’intérieur

Débureaucratiser le système de santé | Témoignage d’Agnès VERDIER-MOLINIE

 

 

Edito du Président

Ligne rouge

Le budget que le Gouvernement prévoit pour 2023 jette un froid sur les négociations conventionnelles qui doivent démarrer prochainement.

Tout d’abord, les moyens restent très insuffisants pour opérer la revalorisation de notre activité. Ensuite, le pouvoir de baisser les tarifs sans passer par la case négo- du directeur général de la CNAM est étendu aux biologistes. Un système inédit de pénalisation en cas d’indus fait de chaque soignant un délinquant potentiel. Les internes de médecine générale seraient envoyés les déserts médicaux et leur liberté d’installation future conditionnée à un passage dans les déserts. Nous ne sommes pas au bout de nos peines sur la liberté d’installation. Cerise sur le gâteau, pour réduire au silence les syndicats représentatifs en désaccord avec le gouvernement, celui-ci imagine de les contourner pour négocier les accords interprofessionnels.


Il serait utile que le Gouvernement se ressaisisse, faute de quoi il vivra un dernier trimestre mouvementé.


Dr Philippe Vermesch
Président du SML

Rejoignez le SML

Un accompagnement et de nombreux services et avantages

Tout à ses patients, surchargé de tâches administratives, le médecin dispose de peu de temps pour se défendre et faire valoir ses droits. Cette défense, il la trouve dans le syndicalisme. Par ailleurs, ce n’est qu’unis dans un syndicat que les médecins peuvent améliorer leurs conditions de vie et de travail. C’est le syndicat qui est l’interlocuteur des Pouvoirs publics. C’est le syndicat qui négocie les conditions d’exercice avec l’assurance maladie ainsi que le montant des honoraires des médecins. Votre syndicat vous tient informé en permanence des différentes mesures et décisions touchant directement ou indirectement vos conditions d’exercice. Enfin, il met au point une offre de formation continue adaptée à vos besoins. Cinq raisons au moins de rompre son isolement et de rejoindre les rangs du SML.

  • Être défendu
  • Connaître et faire valoir ses droits
  • Être informé
  • Rompre l’isolement
  • Se former
Retourner en haut