Flash infos du SML

Le SML tenait sa conférence de presse de rentrée ce matin.

Afin de faire face à la pénurie de personnels médicaux et non médicaux cet été et au moment où l’épidémie de Covid-19 est en recrudescence, le gouvernement vient de prendre par arrêté une série de mesures dérogatoires des Codes de la sécurité sociale et de la santé publique. Celles-ci sont valables jusqu’au 30 septembre 2022. Beaucoup d’entre elles reprennent les recommandations de la mission « flash » sur les Urgences et soins non programmés et vont dans le bon sens. D’autres, en revanche, appellent de la part du SML de sérieuses réserves.

Dans son rapport « Charges et produits » 2023, l’Assurance maladie émet l’idée de permettre aux sages-femmes d’adresser les femmes qu’elles suivent à un psychologue clinicien dans le cadre du dispositif « MonPsy », notamment pour détecter précocement la dépression post-partum.

Le Dr François Braun, à qui a le président de la République avait confié une mission flash sur les urgences afin de proposer des solutions destinées à « passer l’été » dans un contexte de pénurie de soignants, a remis son rapport jeudi 30 juin à la Première ministre. Élisabeth Borne devra arbitrer parmi les 41 mesures formulées dans le rapport Braun lesquelles seront appliquées immédiatement.

Le SML a été alerté concernant des modifications importantes des taux en défaveur du médecin libéral adhérant à l’OPTAM avec l'application de l'avenant 9 à la convention médicale.

Chers Concitoyens, Aujourd’hui, pour la première fois, les représentants de tous les syndicats de médecins libéraux ont pris la décision de s’adresser directement à la population française. Cette décision est motivée par les difficultés que vous rencontrez pour accéder aux soins dans certains territoires et l’impossibilité d’y apporter des solutions pérennes à court terme. La crise des urgences, cumulée à celle des vocations, vient aggraver la situation et nous impose de réagir rapidement, même par des mesures temporaires. Cet état de fait est l’héritage des politiques publiques qui, depuis 40 ans, ont conduit à réduire le nombre de médecins en formation et entrainé un manque d’attractivité du métier de soignant. Depuis une dizaine d'années, le nombre de médecins formés certes augmente, mais cela ne suffit pas pour faire face à une demande de soins croissante et de plus en plus complexe.

Le Ségur du numérique en santé propose de financer la mise à jour de votre logiciel de gestion de cabinet, à travers une prestation complète comprenant l’installation, la formation et la maintenance du périmètre Ségur jusqu’à 6 ans.

NOMENCLATURE DES ACTES Extension de VL visite longue à 70€ (VL + MD) - patients de plus de 80 ans et en ALD, 4 fois/an - patients souffrant de maladie neurodégénérative ou en soins palliatifs, 4 fois/an Nouveaux actes : ASE consultation complexe à 46€ (CCX) d'aide sociale à l’enfance à l’entrée du mineur dans le dispositif de protection de l’enfance (généralistes et pédiatres). MPH consultation très complexe à 60 € - pour passage de dossier entre ancien et nouveau médecin d’un patient avec handicap sévère - pour le remplissage complet du premier certificat médical MDPH (généralistes et pédiatres) « consultation blanche » (premier contact au cabinet médical d’une personne handicapée) facturable comme une consultation de référence, à 25 euros (ou 35 euros en visite). CCP à 46€ (première consultation de santé sexuelle, de contraception et de prévention des maladies sexuellement transmissibles) pour les jeunes de moins de 26 ans (par un généraliste, gynécologue, gynécologue-obstétricien ou pédiatre). CTE à 60€ (repérage des troubles du spectre de l’autisme) : extension aux troubles du neurodéveloppement et troubles de la relation précoce mère/enfant.

Le Pôle Retraite et Prévoyance du SML a éléboré un document résumant les propositions des candidats en y apportant sa contribution dans le but d'améliorer les retraites et le système des retraites des médecins. Pour en savoir plus téléchargez le document en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le président du SML présente les propositions que le syndicat porte auprès des candidats à l'élection présidentielle 2022 pour répondre aux difficultés d'accès aux soins et rendre toute son attractivité à la médecine libérale.

Retourner en haut