Les Newsletters du SML

Le SML était présent en force à la manifestation du 5 janvier contre la mise en danger des patients par la mise en danger de la médecine libérale. 

Lors de l’AG du 10 Décembre les grands électeurs du SML ont porté à la présidence le Dr. Sophie Bauer, à la tête d’une nouvelle équipe dynamique, représentant l’ensemble des expertises libérales qui sont la signature du SML.

L’ampleur de la mobilisation unitaire de la profession les 1er et 2 décembre a permis à la Cnam de prendre conscience de notre détermination collective à sortir la convention médicale du statu quo.

Malheureusement, dans ce pays, il faut se battre pour se faire entendre. Face au mépris des pouvoirs publics et au regard de la détresse de la médecine libérale, nous n’avons pas d’autre choix que de fermer nos cabinets les 1er et 2 décembre.

Ça suffit ! Les atermoiements de la CNAM et du Gouvernement sur la question pourtant cruciale de la revalorisation de nos actes ne sont pas acceptables.

Le SML l’a redit en ouverture des négociations mercredi dernier, la future convention doit permettre un accord gagnant-gagnant entre la profession et l’Assurance maladie au bénéfice des patients.

Le ministre de la Santé vient de donner le coup d’envoi à la négociation de la nouvelle convention médicale en adressant sa lettre de cadrage au directeur général de la Cnam.

Après avoir dégainé l’article 49.3 de la Constitution sur le volet recettes du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2023, mercredi soir, le Gouvernement a de nouveau engagé sa responsabilité sur la totalité du texte.

Le SML a rencontré mercredi la ministre chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé.

Dans le cadre de l’examen par la Commission des affaires sociales du PLFSS 2023, les députés ont supprimé, contre l’avis du Gouvernement, les cotisations CARMF réclamées aux médecins retraités actifs.

Retourner en haut