Les Newsletters du SML

Le Gouvernement a dévoilé lundi son projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2023.

Dans le tour de chauffe médiatique auquel se livrent les syndicats et l’Assurance maladie en vue de l’ouverture de la négociation conventionnelle, la CNAM explique que le tarif de la consultation de base est de 35,20 euros !

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) vient de publier ses prévisions sur les différents régimes de retraite dans un nouveau rapport.

La « fin des évidences » pour la médecine libérale serait d’oser investir sur les soins de ville pour nous donner enfin les moyens d’assumer nos missions dans des conditions optimales pour garantir un accès aux soins de qualité et développer la prévention pour tous !

Lors de son discours de politique générale, la Première ministre, Élisabeth Borne, a consacré une dizaine de minutes à la santé, insistant sur la prévention, évoquant l’offre de soins dans les territoires et l’égalité des chances.

Un grand nombre d’organisations représentatives des médecins libéraux et des médecins hospitaliers – « toutes générations confondues, de toutes spécialités, secteurs et de tous horizons » –, ont publié un communiqué commun pour faire entendre une « parole médicale commune pour apporter des réponses pragmatiques à la crise de notre système de santé, adaptées à la réalité de notre exercice et aux besoins de la population ». En un premier temps, il s’agit de faire face à la crise de l’accès aux soins.

L’ensemble des syndicats de médecins libéraux ont signé une lettre ouverte aux Français, dans laquelle ils présentent la situation du médecin libéral. Durant une quarantaine d’années, expliquent-ils, les politiques publiques ont conduit à réduire le nombre de praticiens. Et l’augmentation récente du nombre d’étudiants en formation ne portera pas immédiatement ses fruits.

Retourner en haut