Médecin et chef d’entreprise ? Répondre aux défis managériaux de la pratique

Le cœur du métier de médecin ? Soigner les patients ? Mais son rôle s’arrête-t-il là aujourd’hui ?

Choix stratégiques dès l’installation, gestion administrative et financière du cabinet, relations avec les collaborateurs et les pairs, avec les prestataires, suivi des innovations médicales et de la réglementation... Une multitude de tâches non médicales s’impose au médecin d’aujourd’hui, loin des obligations traditionnelles liées au caducée.

Ces tâches sont-elles réalisées au détriment du temps de soin ? Quels sont les éléments essentiels à prendre en compte pour une pratique sereine au quotidien ? Comment gérer les obligations et autres aléas de “l’entreprise médicale” ?

Cette étude, menée en partenariat avec le Syndicat des Médecins Libéraux et Doctolib, vous donne des conseils et les retours d’expérience de professionnels aguerris pour appréhender des problématiques souvent méconnues des jeunes médecins.

Télécharger l'étude

Les mesures compensatoires sauvent la ROSP des généralistes

Dans les prochains jours les généralistes percevront leur rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) au titre de l’année 2020. La mobilisation du SML qui a exigé que l’assurance maladie compense les effets de la crise sanitaire et plus particulièrement du premier confinement sur cette rémunération a permis de sauver les meubles. Les généralistes percevront en moyenne 5 091 euros.


Mais le SML ne se satisfait pas de la ROSP telle qu’elle est actuellement définie. Le syndicat voudrait qu’elle bénéficie à toutes les spécialités, en secteur 1 comme en secteur 2 et qu’elle soit recentrée sur la valorisation des actions de prévention.

Lire la News SML du 24 avril 2021

Edito du Président

Nouvelle offensive du salariat

Le ministère de la Santé prépare une réforme des MSP. Celle-ci prévoit l’arrivée de nouveaux acteurs médico-sociaux qui pourraient être salariés à travers la SISA, de même que tous les professionnels de santé impliqués dans la MSP. En clair, le Gouvernement se prépare à transformer les MSP en pseudo-centres de santé où tous les acteurs pourront être salariés. Ainsi, les prétendus outils que le Gouvernement dit mettre à la disposition des acteurs libéraux des soins de ville ne sont en réalité que des chevaux de Troie pour déployer massivement le salariat au détriment de l’exercice libéral. Contrairement au SML, certains syndicats, qui n’ont plus grand-chose de libéral à vrai dire, s’en félicitent. C’est le cas de la CSMF et de MG-France. Le SML veut préserver l’activité libérale et entend combattre ce projet aux côtés de l’UNPS et de tous les acteurs libéraux de bonne volonté. Cette nouvelle bataille qui s’annonce est stratégique à un an des élections présidentielles. Les médecins libéraux doivent donner le signal déterminé aux politiques et à la technostructure qu’ils entendent conserver leur statut, essentiel à leur indépendance et essentiel à la pérennité du colloque singulier entre le médecin et son patient. Dr Philippe Vermesch, Président du SML, 100 % libéral

Rejoignez le SML

Un accompagnement et de nombreux services et avantages

Tout à ses patients, surchargé de tâches administratives, le médecin dispose de peu de temps pour se défendre et faire valoir ses droits. Cette défense, il la trouve dans le syndicalisme. Par ailleurs, ce n’est qu’unis dans un syndicat que les médecins peuvent améliorer leurs conditions de vie et de travail. C’est le syndicat qui est l’interlocuteur des Pouvoirs publics. C’est le syndicat qui négocie les conditions d’exercice avec l’assurance maladie ainsi que le montant des honoraires des médecins. Votre syndicat vous tient informé en permanence des différentes mesures et décisions touchant directement ou indirectement vos conditions d’exercice. Enfin, il met au point une offre de formation continue adaptée à vos besoins. Cinq raisons au moins de rompre son isolement et de rejoindre les rangs du SML.

  • Être défendu
  • Connaître et faire valoir ses droits
  • Être informé
  • Rompre l’isolement
  • Se former
Retourner en haut