Les articles du SML

Le PLFSS 2023 prévoit 720 millions d’économies sur la ville.

La lutte contre les fraudes sociales sera renforcée en 2023 et les caisses disposent de nouveaux outils juridiques.

Trois « rendez-vous » de prévention aux âges-clé de la vie seront mis en place pour les 20-25, les 40-45 ans et les 60-65 ans.

En 2023, les pharmaciens, sages-femmes et infirmiers seront habilités à prescrire les vaccins du calendrier vaccinal aux personnes concernées.

Pour faciliter l’accès au dépistage, le Gouvernement instaure le remboursement des examens de biologie pour effectuer sans ordonnance le repérage des IST autres que le VIH. Et, pour les moins de 26 ans, le dépistage des infections à la chlamydiae et au gonocoque sera remboursé à 100 %.

La prise en charge à 100 % de la contraception d’urgence en pharmacie, qui concernait les femmes de moins de 26 ans, est étendue quel que soit l’âge des femmes.

Pour mettre un terme au far-west des plateformes de téléconsultation, le Gouvernement serre la vis.

Pour résoudre le problème des déserts médicaux, le Gouvernement veut ajouter une quatrième année aux études de médecine générale.

Le Gouvernement veut donner un coup de pouce aux médecins libéraux pour les mobiliser dans la régulation du SAS.

Dans le tour de chauffe médiatique auquel se livrent les syndicats et l’Assurance maladie en vue de l’ouverture de la négociation conventionnelle, la CNAM explique que le tarif de la consultation de base est de 35,20 euros !

Retourner en haut