Les Newsletters du SML

Dans un DGS-Urgent, la DGS demandait aux agences régionales de santé (ARS) et aux établissements de santé de se préparer à une éventuelle troisième vague d’hospitalisations pour Covid-19.

Exposant son programme pour les prochaines élections aux URPS-ML, le président du SML a d’emblée situé les enjeux mardi au cours d’une conférence de presse.

« D’ici la fin de l’été, nous aurons proposé à tous les Français adultes qui le souhaitent un vaccin », a promis le président de la République sur le plateau de TF1 mardi dernier.

Prenant la parole à l’issue du Conseil des ministres et du Conseil de défense, le porte-parole du Gouvernement déclarait que différents scénarios étaient envisagés pour faire face à la progression du virus. En effet, le couvre-feu à partir de 18 heures ne freinerait pas « suffisamment » cette propagation.

Commencée début décembre, la campagne de déclaration en ligne sur amelipro des indicateurs ROSP et Forfait structure pour l’année 2020 est prolongée jusqu’au 7 février.

À compter de ce samedi, le couvre-feu avancé à 18 h 00, appliqué sur une dizaine de départements, est étendu à tout le territoire national métropolitain, a annoncé le Premier ministre Jean Castex, jeudi.

Avant même la conférence de presse du Premier ministre, la stratégie du Gouvernement en matière de vaccination anti-Covid avait changé sous pression de critiques venues de toutes parts. Ce jeudi 7 janvier, la vaccination aux personnes les plus fragiles, et notamment les résidents des Ehpad, a été confirmée, et le calendrier accéléré. «Notre objectif est clair : vacciner en priorité les 15 millions de personnes âgées et souffrant de pathologies chroniques. Car ces vaccins permettent de prévenir les formes graves de la maladie», a indiqué Jean CASTEX.

Retourner en haut