• Tout le SML

Le SML demande le report du vote de la loi de Santé à mars 2016 !

27 Novembre 2015: Le SML demande le report du vote de la loi de Santé à mars 2016 !

Le vote du projet de loi de Santé à l’Assemblée nationale vient une nouvelle fois d’être reporté : il aura lieu mardi 1er décembre après 3 séances de nuit au cours desquelles les Députés seront priés d’examiner au pas de charge plus de 750 amendements !

 


A nouveau, le SML répète que cette loi divise, que son adoption à la hussarde révolte. Reporter le vote en pleine COP21, dans le brouhaha médiatique, qui plus est en cette période où les pensées des Français sont malheureusement ailleurs, est-ce une ultime manœuvre du Gouvernement pour éluder le débat et éviter la colère des professionnels de santé ?

Toute l’organisation du débat sur et autour du projet de loi de Santé n’est jusqu’ici qu’un vaste déni de démocratie : mépris des parties prenantes, mépris de l’opposition, mépris du débat.

Hier encore, l’annonce de Madame Touraine faisant miroiter une revalorisation tarifaire est une nouvelle preuve d’étatisation de la santé et confirme la position du SML sur cette loi. Sans donner aucune précision ni sur ses modalités ni sur son montant, cette annonce est à la fois une façon de mettre la main sur la négociation conventionnelle et un nouveau moyen de détourner l’attention de ce qui devrait rester le seul vrai débat : les mesures dangereuses portées par projet de loi de Santé.

C’est pourquoi, le SML demande à nouveau au Gouvernement la seule mesure de concorde qui s’impose : attendre le déroulement de la Conférence de Santé prévue en février 2016 pour poursuivre, en mars, l’examen du projet de loi de Santé sur des bases assainies.

A cette condition, le SML acceptera de participer à la Conférence de Santé qui retrouverait son sens.

Convention médicale 2016
Articles du SML
Communiqué de presse
Newsletter du SML
Le SML dans la presse
Les caricatures
Brèves médicales
Le SML dans les régions
Les sondages du SML
#Les100jours