Le risque d’un numéro d’appel unique pour les urgences

Décidément, la proposition de loi Rist est le support de toutes les mauvaises idées. Ainsi Thomas Mesnier, co-auteur d’un rapport sur le sujet, propose de substituer au 15 pour l’aide médicale urgente et au 116-117 pour la permanence des soins ainsi qu’aux numéros locaux à dix chiffres de permanence des soins, un seul et même numéro, le 113.

 

Lire la News SML du 28 novembre 2020

Point presse du Docteur Philippe Vermesch, Président du SML, mardi 17 novembre 2020

Le Docteur VERMESCH est principalement revenu sur 5 sujets :
 
- Point sur la crise sanitaire
- Point sur le PLFSS 2021
- Point sur les négociations en cours
- Point sur les dangers de la PPL RIST
- Les élections aux URPS 2021

 

Télécharger la note de presse

KitMédical - Le kit numérique des médecins généralistes

Le portail des outils numériques du médecin généraliste.

KitMédical est un service gratuit et indépendant, géré par une association de médecins généralistes.

L’ambition de KitMédical est d'apporter, à travers des services sélectionnés, les réponses utiles à la prise en charge de nos patients, dans l’instantanéité de notre exercice quotidien.

En plus de référencer les outils d’aide à la pratique, KitMédical a entrepris avec sa deuxième version de recenser les services utiles à la vie professionnelle et à l’équipement du médecin généraliste, pour offrir un éventail complet de services sur le même portail.

Testez le !

Kitmedical.fr

Négociations conventionnelles : le SML demande au ministre de la Santé de revoir sa copie

Le SML qui avait réclamé des négociations conventionnelles dès la fin du printemps est déçu des orientations contenues dans la lettre de cadrage du ministre de la Santé. Celles-ci ne répondent pas aux attentes des médecins libéraux et s’avèrent même dangereuses pour la profession.

Malakoff, le 3 septembre 2020 │ Sans attendre la fin de la « première vague », constatant que l’épidémie de Cofid-19 entraînait une transformation profonde des conditions et des coûts d’exercice des médecins libéraux, le SML avait proposé l’ouverture urgente de négociations pour adapter la convention à cette nouvelle réalité, mais aussi de revoir le contenu de la convention médicale qui creuse les inégalités entre les spécialités médicales.

Or, la lettre de cadrage adressée par le ministre de la Santé au Directeur général de l’Assurance-maladie vise à lancer un train de négociations conventionnelles dont l’objectif se borne à accélérer la déclinaison de la stratégie « Ma Santé 2022 ».

Lire les propositions du SML

Reprise d'activité dans les cabinets médicaux :Conseils & Fiches pratiques et Affiche salle d'attente

Après cette période de 2 mois difficiles pendant laquelle votre activité a été en berne, il est temps de remettre la machine en route.

Plusieurs difficultés se dressent devant nous :
- La peur des patients qui n’osent plus sortir de chez eux.
- L’organisation de votre cabinet et du temps de travail afin de limiter au maximum les risques de propagation du virus.

L’attitude du gouvernement et des ARS qui craignant une 2ème vague ne nous autorisent pas à reprogrammer pour les spécialistes en établissement par crainte que la situation ne leur échappe. Notons que les régions « vertes et rouges » sont mises dans le même panier alors que les 2/3 du territoire n’ont que très peu vu de patients covid+ en réanimation…

Vous trouverez ci-joint un document adapté à la reprise de l’activité dans votre cabinet ainsi qu'une affiche spéciale pour votre salle d'attente avec les différentes recommandations.

 

SML - Fiche conseil reprise d'activité

 

 

SML - Affiche salle d'attente

Edito du Président

Édito du Dr Vermesch | Où est passé le bon sens des députés ?

La proposition de loi censée véhiculer les mesures décidées lors du Ségur de la Santé écrite par quelques députés de la Majorité, va, en réalité, bien au-delà. Il faut bien voir que ce sera probablement le dernier texte de réforme du système de santé avant la fin du quinquennat. C’est donc une sorte de « voiture balai » législative. Et chaque député s’est empressé d’y faire ajouter les mesures qui lui importaient pour espérer se maintenir au-delà de 2022. C’est comme cela qu’une pluie d’amendements en faveur des sages-femmes et de l’extension de leurs compétences s’est abattue. Certains députés, qui sont aussi des élus locaux, croient y voir le remède miracle aux déserts médicaux. Mais c’est sans mesurer les répercussions sur la santé des femmes. Et ce n’est faire offense à personne de rappeler cette simple vérité : non les sages-femmes ne sont pas des médecins et encore moins des chirurgiens ! Heureusement, la commission des Affaires sociales nous a épargné la sage-femme “médecin traitant de la femme” ! Le SML, qui s’est fortement mobilisé, a convaincu les députés de faire marche arrière. Et puis, on a vu revenir le fameux numéro unique. Le 113. Le député Thomas Mesnier en a fait son cheval de bataille, sans se soucier du lancement de 22 expérimentations sur le SAS, ni du fait que le sujet des numéros d’appel n’a toujours pas été tranché (officiellement du moins). Ce tour de force, pour écraser le 116 117, est inacceptable ! Personne n’en veut, même pas les Sapeurs-pompiers ! La bataille sur ce sujet promet d’être rude, mais le SML ne lâchera pas, cela ne fait que commencer ! Dr Philippe Vermesch Président du SML

Rejoignez le SML

Un accompagnement et de nombreux services et avantages

Tout à ses patients, surchargé de tâches administratives, le médecin dispose de peu de temps pour se défendre et faire valoir ses droits. Cette défense, il la trouve dans le syndicalisme. Par ailleurs, ce n’est qu’unis dans un syndicat que les médecins peuvent améliorer leurs conditions de vie et de travail. C’est le syndicat qui est l’interlocuteur des Pouvoirs publics. C’est le syndicat qui négocie les conditions d’exercice avec l’assurance maladie ainsi que le montant des honoraires des médecins. Votre syndicat vous tient informé en permanence des différentes mesures et décisions touchant directement ou indirectement vos conditions d’exercice. Enfin, il met au point une offre de formation continue adaptée à vos besoins. Cinq raisons au moins de rompre son isolement et de rejoindre les rangs du SML.

  • Être défendu
  • Connaître et faire valoir ses droits
  • Être informé
  • Rompre l’isolement
  • Se former
Retourner en haut