Communiqués de presse du SML

Malakoff, le 20 juillet 2021 _ Le Gouvernement a réuni, ce mardi 20 juillet, le comité de suivi pour tirer le bilan de la première année d’application du Ségur de la Santé.

Malakoff, le 8 juillet 2021 | Cette semaine encore a été marquée par le suicide d’un interne. Depuis le début de l’année, la multiplication de ces gestes désespérés de futurs médecins est alarmante.

Malakoff, le 7 juillet 2021 // Au terme d’une nouvelle séance de négociations avec la Caisse nationale d’assurance maladie ce mercredi 7 juillet, le SML constate que le compte n’y est toujours pas. La Cnam a proposé un investissement de 586 millions d’euros sur l’avenant no 9, dont 486 millions d’euros en 2022, le solde étant renvoyé à 2023.

Malakoff, le 23 juin 2021 | Les négociations conventionnelles ont repris ce mardi 23 juin autour de l’avenant numéro 9. Le SML y était présent. Fidèle à son ADN, il portera la parole et des revendications pour tous les médecins libéraux. Le SML réclame des avancées concrètes et lisibles pour tous les médecins libéraux.

Malakoff, le 21 juin 2021 | Le groupe ELSAN SANTE a rompu unilatéralement le contrat du Dr François CHHUY, Médecin Urgentiste à la clinique d’Estrée à Stains sans aucun motif.

Malakoff, le 17 juin 2021 │Dans un rapport rendu public le 15 juin, l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) formule une série de 21 recommandations applicables dans les 2 ans pour reconstruire le modèle de la pédiatrie en France.

Malakoff, le 17 juin 2021 │ Le premier tour des élections régionales aura lieu ce dimanche 20 juin. Depuis la Loi NOTRe de 2015 sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République, les régions ont notamment compétence pour promouvoir le développement social et sanitaire

Malakoff, le 9 juin 2021 | Le ministère de la Santé a confié une mission au Dr Patrick Pelloux, président de l’AMUF, sur la radicalisation au sein des établissements de santé.

Un décret paru le 30 mai dernier conforte le pharmacien correspondant dont le statut était expérimenté depuis 2019. Celui-ci pourra désormais – à condition d’adhérer à une structure d’exercice coordonné, dont les CPTS et MSP – renouveler les ordonnances du médecin et « si besoin » en adapter les posologies. Cela pour tous les médicaments, y compris les substances psychoactives.

Le SML avait alerté le Gouvernement et l’Assurance maladie dès le mois de décembre sur les difficultés rencontrées par les médecins de montagne en raison de la fermeture des stations de ski.

Retourner en haut